Structures

Pour observer les systèmes naturels dans la durée, les laboratoires de l’INSU conduisent leurs recherches au sein de structures originales : les observatoires des sciences de l’Univers (OSU). L’institut a également créé des services nationaux d'observation et participe en premier chef aux infrastructures de recherche nationales et internationales de son domaine.

Des structures de recherche originales

À l'instar des autres instituts du CNRS, l’INSU partage la tutelle de la plupart de ses unités de recherche avec ses partenaires académiques. L'originalité de son organisation réside dans le regroupement de ses laboratoires en "observatoires des sciences de l’Univers" qui mettent notamment en œuvre les actions et les services nationaux d’observation labellisés par l'institut.

Les laboratoires de l'INSU

Unités mixtes de recherche

La plupart des unités de recherche de l’INSU sont des unités mixtes de recherche (UMR), gérées en cotutelle avec des partenaires académiques ou avec d’autres organismes. Au sein des centres universitaires, elles sont regroupées en observatoires des sciences de l’Univers (OSU) auxquels sont adossées des unités mixtes de service (UMS).   

Fédérations de recherche et structures de service

Quatre fédérations de recherche (FR), cinq unités mixtes de service (UMS) et unités de service et de recherche (USR) complètent cette organisation au plan national avec notamment pour rôle de coordonner la stratégie scientifique de plusieurs UMR et de soutenir des plateformes instrumentales dont le périmètre dépasse le cadre local.

Unités mixtes internationales

Quatre unités mixtes internationales (UMI) assurent le développement de coopérations de long terme avec des universités et des organismes étrangers.

Le rôle fédérateur des observatoires des sciences de l’Univers

Statut et Mission

Structures territoriales originales, les 27 observatoires des sciences de l’Univers ont pour mission principale « d’organiser les moyens nécessaires à l’acquisition d’observations des systèmes astronomiques ou des composantes du système Terre ». Au sein des centres universitaires, ils ont un statut d’école interne ou de grand établissement et constituent des unités mixtes de services (UMS) pilotées en partenariat par le CNRS, l'Université et dans plusieurs cas, d’autres établissements ou organismes de recherche.

Interdisciplinarité et mutualisation des moyens

Au niveau local, les observatoires des sciences de l’Univers mettent en œuvre sur le long terme les actions et les services nationaux d’observation et favorisent les recherches interdisciplinaires. Ils facilitent notamment l’accès aux grandes infrastructures de recherche et aux plateformes expérimentales ou numériques d’intérêt régional ou national.

Liste des observatoires des sciences de l'Univers

Les services nationaux d’observation

Acquérir des données

Les sciences de l’Univers reposent sur l’acquisition de données décrivant la formation, l’évolution et les variations des systèmes astronomiques et des milieux terrestres. Aussi l'INSU développe une stratégie spécifique pour répondre aux enjeux scientifiques et aux défis sociétaux associés.

Le label SNO

L’INSU crée et évalue des services nationaux d’observation (SNO) qui mettent en œuvre sur plusieurs années voire plusieurs dizaines d’années des dispositifs d’observation et d’acquisition de données des milieux naturels et astronomiques. Ces dispositifs ont une vocation de service au bénéfice de toute la communauté et permettent de faire progresser les connaissances sur la formation, l’évolution, la variabilité des systèmes étudiés.

La définition et la reconnaissance du contenu des SNO et de la qualité des observations accumulées sont établies à la suite d’un processus de labellisation, permettant la mise en oeuvre de la stratégie de l’institut et d’utiliser le plus efficacement possible les ressources. 

Les actions nationales pour l’observation

Pour structurer et piloter cette activité d’observation systématique, et la rapprocher des grandes infrastructures de recherche nationales ou internationales, les SNO sont regroupés depuis 2016 en « actions nationales pour l’observation », dans chacun des grands domaines de recherche de l'institut.

En savoir plus sur les services nationaux d’observation

Des outils

Les chercheurs de l'INSU peuvent s'appuyer sur des infrastructures de recherche nationales et internationales et sur des centres de données, autant d'outils de grande envergure devenus indispensables à la conduite de leurs travaux.

Les infrastructures de recherche

Télescopes, interféromètres, synchrotrons, navires océanographiques..., l'INSU pilote, en collaboration avec ses partenaires français ou étrangers, des infrastructures de recherche nationales et internationales. Ses chercheurs ont ainsi accès, dans des environnements de très haut niveau, aux équipements les plus performants pour mener des recherches de grande ampleur.

Listes des infrastructures de recherche

Les centres et pôles de données

Les pôles ou centres de données mettent à disposition des données, des outils ou des services pour réunir ou croiser les données issues de différentes sources de production (SNO, missions spatiales, grandes campagnes de terrain, modélisation numérique).

Liste des centres et pôles de données

Des moyens techniques et humains

La Direction adjointe technique de l'INSU accompagne un certain nombre de défis du développement instrumental pour les programmes scientifiques de l'institut et identifie les compétences stratégiques à maintenir et/ou développer au sein de ses laboratoires.

La communauté technique est une communauté qui a beaucoup de personnalité, avec des gens qui sont prêts à avancer et à travers ce réseau, on voit émerger des questions critiques et très nouvelles qui méritent d'être creusées dans l'avenir.
Pierre Kern, Directeur adjoint technique de l'INSU

Missions de la Direction adjointe technique

Développer des actions de support aux projets, accompagner et coordonner les actions R&D, anticiper les besoins techniques des laboratoires et des équipes projet, notamment lors des phases préliminaires des grands projets, incluant compétences et moyens techniques, assurer, pour l'INSU, un suivi technique des projets et participer aux prospectives. Ces missions se déclinent ainsi :

Suivi métier de l’instrumentation et animation

  • Conduire la prospective sur l'évolution qualitative et quantitative des métiers techniques, notamment les métiers spécifiques aux besoins instrumentaux et d’observation de l’institut, via des formations (ANF) et des réseaux métier dédiés ;
  • Accompagner l’animation métier via l’initiation de réseaux et de formations dédiées ;
  • Contribue à l’organisation  de colloques et écoles thématiques techniques pour les laboratoires INSU ;

Suivi projets 

  • Contribuer au niveau national au suivi des grands projets techniques (comité de pilotage ou de suivi, revues, points clés) ;
  • Assurer pour l'INSU le suivi technique des laboratoires spatiaux ou impliqués dans de grands projets techniques et les interfaces avec le CNES en liaison avec le DS et les DAS concernés, 
  • Développer les activités qualité projet : méthodes, assurance produit, … 
  • Assurer avec l'aide du directeur de la Division Technique  (DT) le suivi et la mise en place des moyens pour les instruments nationaux ;
  • Assurer le lien entre les laboratoires et la DT, conjointement avec son équipe de direction, pour leurs besoins de développement ou de déploiements de moyens d’observation (voir le site de la division technique de l’INSU) ;


Exemple de projet technique : visite de la plateforme technique SPATIAL du LAM lors des intégrations des instruments Euclid NISP, FIREBall et SUBARU PFS.

Suivi des prospectives de l'institut

  • Participer aux prospectives organisées par les commissions spécialisées et les programmes ;
  • Coordonner la R&D à l'INSU et assurer le suivi des ressources qui lui sont affectées ;

Suivi des infrastructures nationales 

  • Assurer le suivi technique des infrastructures nationales ;
  • Accompagner la coordination du soutien aux grandes campagnes de mesures ;
  • Assurer le suivi des appels d'offres instrumentaux en support aux moyens nationaux.

Visitez le site de la Division Technique de l'INSU.

Actions et projets

Des réseaux métier 
Des réseaux métier au service de l’INSU en support au développement instrumental et aux moyens d'observation.

  • MAPI MAnagement de Projet INSU
  • Qualité projet 
  • Réseau des Lithopréparateurs
  • SIST - le réseau technologique des informaticien·nes gestionnaires de données d'observation
  • TechMar - le réseau des Technologies Marines
  • MSK - le réseau de métiers "Milieux Souterrains et Karsts"
  • Docplanets - Le réseau des professionnels Information Scientifique et Technique de l'INSU CNRS
Exemple d'ANF 2018 du réseau SIST : Gestion des données d'observation, les outils informatiques pour la valorisation
Exemple d'ANF 2018 du réseau SIST : Gestion des données d'observation, les outils informatiques pour la valorisation.

Des Actions Nationales de Formation 
Des Actions Nationales de Formation pour permettre aux Ingénieurs et Techniciens et Chercheurs instrumentalistes d’acquérir ou compléter les compétences nécessaires à leurs missions.

Outre les formations proposées par les réseaux métiers du CNRS gérés via la MITI, l’INSU propose des formations spécifiques à ses besoins. Suivant les cas ce sont des formation proposées tous les ans ou tous les 2 ans, ou pour répondre à un besoin plus ponctuel sur une seule année. Ces formations peuvent être proposées conjointement avec d’autres instituts, notamment l’IN2P3, l’INEE. Nos formations en cours sont les suivantes :

  • Formations programmées pour 2019 :
  • Formations prévues en 2019 dont la date sera spécifiée prochainement : 
    • ISOTRACE - Analyse des éléments en TRACE et des ISOtopes RAdiogéniques en Sciences de la Terre
    • Plateforme technologique (TeMpeTe)
    • RESOMAR / TAXO - Réseau des Stations et Observatoires Marins
    • Lithopréparateur (en lien avec l’INEE et l’INSHS)
    • Management de Projets (coordonnée par le réseau MAPI en lien avec l’IN2P3), 
    • MSK (en lien avec l’INEE et l’INSHS)
    • Qualité  (en lien avec l’IN2P3 et le réseau Qualité en Recherche de la MITI)
  • Actions récurrentes non proposées en 2019 :
    • Ingénierie concourante 
    • TechMar - le réseau des Technologies Marines
    • SIST

Un support aux équipes par de l’assistance technique
L’INSU assure la mise en place et le suivi de marchés d’assistance technique en lien avec la DDAI du CNRS.
Ces marchés ont vocation de permettre aux laboratoires d’accéder à des prestation d’assistance techniques en support à des équipes disposant de la compétence pour en assurer la supervision.
Un premier marché permet d’accéder à des prestations d’assurance produit.
Un marché plus large est en cours de mise en place pour accéder à un ensemble de prestations nécessaires aux besoins techniques des laboratoires.

Des plateformes techniques 
Des plateformes techniques assurent le support aux IR/TGIR ou aux SNO de l’INSU

Exemple de plateforme technique : le parc de planeurs de la Division Technique est constitué d’une douzaine d’engins
Exemple de plateforme technique : le parc de planeurs de la Division Technique est constitué d’une douzaine d’engins.