©Nathalie Rose

Jérôme RoseChercheur en physico-chimie

Médaille d’argent du CNRS

Chercheur physico-chimiste en sciences de l’environnement dans l’équipe Environnement durable du Centre européen de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement1.

" Alors que j'étais étudiant à l’école de géologie de Nancy, l’enthousiasme inattendu suscité par les cours de thermodynamique statistique sur les mécanismes moléculaires aux interfaces, couplé à mon intérêt des questions environnementales, allaient m’orienter vers un cursus universitaire. Ma thèse sur le traitement des eaux m’a lancé sur la voie des objets nanométriques, avant même qu’on les nomme nanomatériaux. Je me suis dès lors passionné pour les mécanismes, à l’échelle moléculaire, de ces systèmes très divisés grâce à l’utilisation du rayonnement synchrotron ou en développant nos propres outils. Notre approche intéresse de nombreux champs disciplinaires à l’interface avec la chimie, la biologie, la médecine, etc. Avec l’urgence climatique, nous mettons nos compétences au service de la transition environnementale et du développement de solutions innovantes pour réduire l’impact de nos activités humaines. "

 

  • 1. CNRS/Inrae/Aix-Marseille Université/IRD

CV

  • 1996 : Doctorat en physico-chimie/géochimie de l'Institut national polytechnique de Lorraine (Laboratoire environnement et minéralurgie)
  • 1996 : Postdoctorat à la Rice University (Houston, États-Unis)
  • 1997 : Entrée au CNRS – Chargé de recherche au Centre de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement
  • 2006 : Médaille de bronze du CNRS, directeur de recherche
  • 2007 : Adjunct associate professor à l’université de DUKE (Durham, États-Unis)