Instances

Assisté de ses diverses directions (scientifiques, technique, relations industrielles et administrative), le directeur de l’INSU pilote l’institut en s’appuyant sur plusieurs instances : le comité national, à travers le conseil scientifique de l’INSU et certaines de ses sections et commissions, et les commissions spécialisées de l’INSU.

Le comité national de la recherche scientifique du CNRS (CoNRS)

Instance collective du CNRS composée du conseil scientifique du CNRS, des conseils scientifiques d’instituts, de 41 sections disciplinaires et de 5 commissions interdisciplinaires, le comité national de la recherche scientifique joue un rôle essentiel dans la vie scientifique française. Ses membres contribuent à l’élaboration de la politique scientifique de l’établissement, procèdent à l’analyse de la conjoncture et de ses perspectives et participent au recrutement et au suivi de la carrière des chercheurs et de l’activité des unités de recherche.

Le conseil scientifique de l’INSU

Le conseil scientifique de l’INSU a pour mission de conseiller et d’assister le directeur de l’institut par ses avis et recommandations sur la pertinence et l’opportunité des projets et activités de l’institut. Il est chargé d’élaborer un rapport de prospective en fin de mandature à partir notamment des rapports de conjoncture établis par les sections et commissions interdisciplinaires du comité national.
Le comité scientifique de l’INSU se réunit au minimum deux fois par an.

Composition du conseil scientifique de l’INSU

Les sections du comité national concernant l’INSU

Le champ de connaissance couvert par l'INSU est représenté pour l'essentiel par les 4 sections suivantes du comité national :

  • Section 17 : Système solaire et univers lointain
  • Section 18 : Terre et planètes telluriques : structure, histoire, modèles
  • Section 19 : Système Terre : enveloppes superficielles
  • Section 30 : Surface continentale et interfaces

Les commissions spécialisées de l’INSU

Les 4 commissions spécialisées de l’INSU sont les organes d’expertise de l’INSU pour chacun de ses 4 domaines scientifiques.

Commission spécialisée Astronomie-Astrophysique (CSAA)

La CSAA dispose de plusieurs prérogatives :

  • la répartition des crédits de recherche qui lui sont affectés sur le budget du domaine Astronomie-Astrophysique pour la R&D, la jouvence, la mise à niveau et les engagements sur des équipements ou actions nouvelles ne relèvant pas des programmes nationaux ou actions spécifiques ;
  • la proposition à la direction de l’INSU des services nationaux d’observation à labelliser ou à délabelliser, le suivi et l’évaluation de ces services ;
  • l’évaluation, le suivi et la mise en place ou l’arrêt des programmes nationaux et actions spécifiques ;
  • la prospective du domaine astronomie-astrophysique de l’INSU en lien avec la Section 17 du CoNRS.

La CSAA est constituée de membres nommés pour cinq ans par l’INSU et de membres invités représentant les programmes nationaux, les actions spécifiques, la direction de l’INSU, le CNES et le MESRI.
La CSAA se réunit deux fois par an au printemps et à l’automne.

Composition de la CSAA

Commission spécialisée Océan-Atmosphère (CSOA)

La CSOA coordonne la réflexion prospective du domaine Océan-Atmosphère de l’INSU, en lien avec la section 19 du CoNRS, la section SCOA du CNAP et les conseils scientifiques des programmes nationaux du domaine.
La CSOA propose à la direction de l’INSU les services nationaux d’observation, les sites instrumentés, les codes de calcul communautaires et les instruments nationaux à labelliser ou à délabelliser pour le domaine OA, et assure le suivi et l’évaluation de ces services.
La CSOA se prononce sur la jouvence, la mise à niveau et les engagements des organismes sur des équipements ou sur de nouvelles actions qui ne relèvent pas des programmes nationaux ou d’actions spécifiques coordonnées par ailleurs.
En séance ou par l’intermédiaire de son président, la CSOA instruit au fil de l’eau les dossiers qui lui sont soumis par la direction de l’INSU ou la direction scientifique d’un organisme partenaire.
La CSOA est sollicitée pour l’évaluation et le suivi des programmes nationaux rattachés au domaine OA et elle accompagne la réflexion de la direction adjointe scientifique OA sur les dossiers pouvant bénéficier de son expertise.

La CSOA est constituée de membres nommés pour cinq ans par l’INSU et de membres invités permanents représentant principalement les principaux organismes partenaires (CEA, CNES, Ifremer, IRD, Météo-France et SHOM), le MESRI, le MTES, les programmes nationaux (LEFE, PNTS et Appel d’offres Ballon) et la direction de l’INSU.
La CSOA se réunit en général deux fois par an, en séances plénières de deux jours (printemps et automne), ou plus souvent si la charge de travail et l’ordre du jour le justifient.

Composition de la CSOA

Commission spécialisée Surfaces et interfaces continentales (CSSIC)

La CSSIC est l’organe d’expertise de l’INSU pour le domaine Surfaces et interfaces continentales. Elle dispose de plusieurs prérogatives :

  • la prospective du domaine Surfaces et interfaces cƒ  ontinentales de l’INSU et sa déclinaison en actions et outils ;
  • la proposition à la Direction de l’INSU des Services Nationaux d’Observation (SNO) à labelliser ou à délabelliser ainsi que le suivi et l’évaluation de ces services ;
  • l’évaluation et le suivi de l’Initiative Structurante EC2CO (Écosphère Continentale et Côtière) ; action programmatique nationale s’inscrivant dans le champ thématique de l’Alliance pour l’Environnement AllEnvi et soutenue, outre l’INSU qui coordonne le programme, par CNRS-InEE, CNRS-INC, ANDRA, BRGM, CNES, IFREMER, IRSTEA, IFSTTAR, IRD et Météo France / (http://programmes.insu.cnrs.fr/ec2co/) ;
  • la proposition à la Section CNAP SCOA des priorités de recrutement des postes CNAP en domaine SIC

La CSSIC est composée d’experts scientifiques nommé(e)s pour cinq ans par l’INSU et se réunit deux fois par an au printemps et à l’automne.

Composition de la CSSIC

Commission spécialisée Terre solide (CSTS)

La CSTS a comme missions :

  • la veille et la prospective pour le domaine Terre Solide de l’INSU en lien avec la Section 18 du CoNRS ;
  • le suivi et la mise en place ou l’arrêt des programmes nationaux et actions spécifiques ;
  • l'attribution des crédits de recherche des programmes nationaux ;
  • l'évaluation de la pertinence scientifique des propositions de services nationaux d’observation à labelliser ou à délabelliser (le suivi et l’évaluation de ces services ainsi que leur labellisation ou délabellisation est du ressort de la CSNO Terre Interne) ;
  • la mise en place et le suivi d'actions en synergie avec les organismes partenaires.

La CSTS est constituée de membres nommés pour cinq ans par l’INSU et de membres invités représentant les programmes nationaux, les actions spécifiques, la direction de l’INSU, et les organismes partenaires.
La CSTS se réunit deux fois par an au printemps et à l’automne.

Composition de la CSTS